Quoi de Neuf

Guide des dénominations alimentaires italiennes | Les produits DOP et IGP

Pour protéger le caractère unique de certains produits alimentaires, l’Union Européenne a lancée une législation spécifique, établissant deux niveaux de reconnaissance: DOP et IGP.

Ces désignations sont conçues pour protéger l’utilisation des noms des produits et pour établir leurs caractéristiques typiques, dans le but de mettre fin à la propagation des imitations de produits et de la fraude alimentaire. Ces désignations aident à informer les consommateurs sur le choix de produits alimentaires authentiques en fournissant des informations et des garanties sur la qualité des aliments.

Ces deux marques européennes sont une garantie valide pour le consommateur, qui est donc certain d’acheter de la nourriture de qualité, devant satisfaire des exigences particulières et qui est produite dans le respect de spécifications précises.

Dénomination d’origine Protégée (DOP)

⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

DOP est une marque européenne d’origine qui est attribuée aux aliments dont les caractéristiques particulières sont liées au territoire où ils sont produits. L’environnement géographique comprend les facteurs naturels (climat, caractéristiques environnementales) et des facteurs humains (techniques de production traditionnelles, excellence de la production, savoir-faire), qui, lorsque combinés, permettent d’obtenir un produit inimitable à l’extérieur d’une zone spécifique de production. Afin d’obtenir un produit DOP, les étapes de production, de transformation et de préparation doivent avoir lieu dans une aire géographique délimitée. Ceux qui font des produits DOP doivent se conformer aux règles de production strictes énoncées dans le cahier des charges, et le respect de ces règles est garanti par un organisme de contrôle indépendant.
⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Indication géographique protégée (IGP)

⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

IGP indique une marque d’origine qui est reconnue pour des produits alimentaires dont la qualité, la réputation ou autre caractéristique est étroitement tributaire de la capacité de production, de traitement et/ou de préparation, développé dans une zone géographique spécifique. Par conséquent, pour obtenir l’IGP, au moins une des phases du processus de production doit avoir lieu dans un lieu particulier. Ceux qui font des produits IGP doivent se conformer aux règles de production strictes énoncées dans le cahier des charges, et le respect de ces règles est garanti par un organisme de contrôle indépendant.