Quoi de Neuf

Une promenade parmi les châteaux de Puglia

La Puglia (Pouilles) est pleine de forteresses, de tours et de châteaux répartis sur le territoire. Bâtis vers l’intérieur du territoire ou sur la mer, ils servaient dans le passé à défendre contre les ennemis, mais aujourd’hui, ils représentent des monuments riches en charme et mystère. Lesquels visiter ? Nous vous présentons les plus charmants !

Castel del Monte, Andria

Castel del Monte, patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1996, a été construit sous les ordres de l’Empereur Frédéric II. La fonction du château est encore un point de débat : il pourrait s’agir d’un observatoire astronomique ou d’une résidence de chasse. Son plan octogonal impressionnant et sa position créent des symétries de lumière lors du solstice et de l’équinoxe, laissant planer une sensation mystérieuse qui fascine les érudits et les visiteurs depuis des siècles.

Castello Svevo, Trani

Castello Svevo s’érige sur la mer pour défendre la ville de Trani. Ce château, qui avait un pont-levis en bois dans le passé, est célèbre pour avoir été choisi par Manfredi, le fils de Frédéric II, comme lieu pour célébrer son mariage avec Elena d’Épire. Cet événement est le sujet d’une reconstitution historique dans le château, pour lequel on recrée des atmosphères médiévales.

Castello Aragonese, Taranto

Castello Aragonese, ou Castel Sant’Angelo, est la fortification principale de Taranto qui marque la limite entre l’ancienne citadelle et le nouveau bourg de la ville.

Le château se trouve au bord de la mer pour protéger le chenal navigable, et sa construction remonte à la fin du 15ème siècle. À l’intérieur, on peut encore visiter une petite cellule de torture, équipée d’un trou par lequel s’échappaient jadis des cris atroces, terrorisant les autres prisonniers. Aujourd’hui le château accueille de nombreuses activités culturelles et il est ouvert pour des visites guidées gratuites pendant toute l’année.

Torre Lapillo, Porto Cesareo

Le dernier lieu que nous vous conseillons de visiter n’est pas vraiment une forteresse. Il s’agit plutôt d’un poste d’observation, connu sous le nom de Torre di San Tommaso. La tour s’érige imposante et silencieuse sur la côte, fixant la mer comme un vieux pêcheur. Elle a été bâtie, comme les autres tours du Salento, pour arrêter les incursions des Turques. Ce monument a un plan carré et un escalier d’accès avec trois arches sous-jacentes. La dernière de ces arches a été ajoutée récemment : dans le passé l’escalier était en effet attaché à un pont-levis.