À la découverte de Treviso

Une promenade à travers la ville

Nous commençons notre voyage à travers les territoires du Prosecco par Treviso, la ville où se trouve le consortium Prosecco DOC.Treviso est une belle ville à visiter à tout moment de l’année. La ville calme fonctionne à un rythme plus lent, ce qui en fait une évasion parfaite de la vie des grandes villes. En vous promenant dans la ville, prenez le temps de savourer chaque recoin et de découvrir tout ce que Treviso a à offrir.

Le cœur de la ville et le lieu de rencontre de ses habitants est la Piazza dei Signori, avec son Palazzo dei Trecento et son élégante Loggia Dei Cavalieri. Les deux rivières de la ville, Sile et Cagnan, sillonnent la ville et donnent un charme unique au centre historique entouré de ses anciens remparts. Certaines des plus belles vues de la ville se trouvent là où le Sile et le Cagnan se rejoignent, près du Pont Dante mentionné par Dante dans sa Divine Comédie.

Urbs picta (ville peinte) est le nom donné à la ville car elle est remplie de maisons avec de magnifiques façades ornées de fresques. Les fresques se trouvent le long du canal Buranelli et de l’Isola della Pescheria, construites dans la rivière Cagnan pour accueillir le marché aux poissons, et rappellent l’importance des rivières pour la ville de Treviso.

Parmi les monuments remarquables, il y a la cathédrale qui contient, à l’intérieur de la chapelle Malchiostro, les célèbres fresques de Pordenone et l’Annonciation de Titien. Le musée de Santa Caterina dei Servi di Maria abrite d’autres trésors artistiques, notamment la collection d’histoires de Sant’Orsola di Tommaso da Modena et certaines œuvres de G. Bellini, Lotto, Tiziano et J. Bassano. L’église dominicaine de San Nicolò, avec la célèbre Sala del Capitolo ornée de fresques de Tommaso da Modena, mérite également une visite. Pour les amateurs d’art, un arrêt à la Casa dei Cararresi, qui accueille de prestigieuses expositions internationales, est un incontournable..

En bref, Treviso est une ville dont la magie peut être trouvée en marchant le long des ses canals ou ses rues. L’un des meilleurs moyens de profiter de la ville est tout simplement de trouver un petit bar ou un restaurant et apprécier les délices du territoire de Treviso. Dans ces moments-là, permettez-vous d’être complètement absorbé par la culture et l’histoire de la ville.

Les quatre saisons gastronomiques de Treviso

Lorsque vous visitez Treviso et son territoire, vous devez consacrer du temps à la dégustation et à la découverte de la gastronomie et du vin de la région.

Radicchio Rosso di Treviso et Radicchio Variegato de Castelfranco IGP, les asperges blanches de Cimadolmo IGP, le fromage Casatella DOP et, bien sûr, les vins DOC et DOCG, qui comprennent le Prosecco, font partie des produits les plus célèbres de la ville.

Les produits locaux, typiques de la région de Treviso, sont en vedette lors des événements saisonniers organisés sur tout le territoire. Les menus des événements sont préparés par UNPLI Treviso, qui collabore avec le conseil de promotion local de Treviso pour organiser les événements. Les principales festivités de l’année comprennent: festival des choux de printemps,  festival d’été de Malanotte, festival des plaisirs d’automne et la fête des fleurs d’hiver.

L’année débute avec le festival des choux du printemps,le festival gastronomique consacré aux asperges IGP: les asperges blanches de Cimadolmo et les asperges de Badoere. Le projet comprend des festivals allant de mars à mai sur l’ensemble des territoires de Piave et de Sile qui ont un sol riche en minéraux, idéal pour la culture de l’asperge.

En été, le festival d’été de Malanottepromeut les grands vins du Piave et ses produits gastronomiques typiques. Son nom dérive de la DOCG Malanotte, qui est une dénomination pour les vins du territoire de Piave. Grâce à ce festival unique, il est possible de découvrir des villes historiques et des villages magnifiques tels que Oderzo, Portobuffolè et Borgo Malanotte. Les événements se produisent entre avril et mai, puis pendant tout l’été.

 

L’automne amène ensuite le festival des plaisirs d’automne, qui comprend une variété d’événements dédiés aux produits et aux couleurs de la saison

 

d’automne. Cependant, pour terminer l’année en beauté, le dernier festival de l’année est dédié au roi de la table d’hiver de Treviso; le Radicchio, avec la fête des fleurs d’hiver. Le festival met en valeur les légumes les plus célèbres et les plus prisés du territoire, l’IGP Treviso Rouge Radicchio et le Radicchio Variegato Castelfranco IGP. Les événements sont coordonnés par l’UNPLI Treviso en collaboration avec le Consortium pour la protection du rouge Radicchio di Treviso IGP et le Radicchio Variegato Castelfranco IGP.

Antonio Canova et L'Isola dei Musei

À quelques kilomètres de la Pedemontana del Grappa, vous trouverez cinq villages extraordinaires, Asolo, Possagno, Fanzolo di Vedelago, Castelfranco Veneto et Maser, tous liés au patrimoine artistique de Treviso et situés dans des zones riches en histoire liées à des moments importants dans l’art vénitien.

Isola dei Musei a été fondée dans le but de promouvoir et de relier cinq musées fascinants de la province de Treviso: en achetant un billet dans l’un des cinq musées décrits ci-dessous, les visiteurs ont droit à un tarif réduit dans les quatre autres musées.

Musée Civique d’Asolo

Le Musée Civique d’Asolo, situé dans le Palazzo della Ragione, possède une riche section archéologique, une incroyable galerie d’art avec des œuvres de Luca Giordano, Bernardo Bellotto, Antonio Canova, une section dédiée au trésor de la cathédrale et enfin trois salles consacrées à trois femmes: la reine Caterina Cornaro, la comédienne théâtrale Eleonora Duse et la voyageuse et écrivaine anglaise Freya Stark.

Musée Casa Giorgione

Ville d’art et de culture, Castelfranco Veneto est le lieu de naissance de Giorgione (1478-1510), célèbre artiste, qui a créé deux chefs-d’œuvre connus dans le monde entier: le retable, dans la chapelle de Costanzo du Duomo du XVIIIe siècle, S. Liberale et la Frieze, décorée de fresques dans le hall noble de l’ancienne maison Barbarella. Le musée Casa Giorgione propose un itinéraire permettant au visiteur de découvrir le peintre, ses œuvres et la culture de son temps.

Villa Emo

Construite entre 1557 et 1560 à la demande de Leonardo Emo, la Villa Emo est considérée comme l’une des plus belles villas palladiennes. La villa réunit des styles de barchessa et de colombare, dans une synthèse architecturale jamais vue auparavant. La composition du complexe est essentielle, d’une simplicité majestueuse et traçable à des symétries précises et à des proportions mathématiques. L’incroyable design de l’extérieur s’accompagne d’un impressionnant décor intérieur, conçu par Giovanni Battista Zelotti, qui anime les chambres avec un monde extraordinaire de personnages mythologiques et un aperçu de l’histoire. Dans le décor de la villa, il est fait référence au sud à la route de Postumia et au nord aux collines d’Asolani, idéale pour les vastes perspectives palladiennes. En 1996, Villa Emo a été déclarée site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Villa di Maser

Chef-d’œuvre d’Andrea Palladio, Paolo Veronese et Alessandro Vittoria, la Villa Maser, également connue sous le nom de Villa Barbaro, est un monument classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et l’un des plus splendides exemples d’architecture vénitienne typique du XVIe siècle. La villa a été conçue vers 1550 par l’architecte Andrea Palladio pour être construite au centre d’un domaine agricole florissant commandé par les nobles vénitiens Daniele et Marcantonio Barbaro. La Villa Barbaro marque un point fondamental dans l’histoire de l’architecture vénitienne, démontrée par la capacité de Palladio à relier la résidence aux granges de manière organique. La décoration de l’intérieur est l’œuvre du peintre Paolo Veronese et du sculpteur Alessandro Vittoria, qui s’est occupé des statues et des reliefs en stuc de l’ensemble du bâtiment. Le bâtiment a été achevé en 1580 et aujourd’hui, la villa est un monument architectural où les visiteurs peuvent se plonger pleinement dans la vie de la Vénétie du XVIe siècle, déguster des vins de renommée internationale et visiter leur célèbre collection de calèches historiques.

Musée Gypsotheca et Antonio Canova

Antonio Canova, natif de Possagno, est le roi incontesté de la sculpture néoclassique et le peintre de chefs-d’œuvre exposés dans certaines des plus importantes collections de musées du monde. L’héritage artistique du sculpteur est pleinement préservé dans le complexe canovien, y compris la Casa Natale, qui conserve ses peintures, et Gypsotheca. Abrités dans la Gypsotheca, construite en 1834 à la demande de son frère Giambattista Sartori Canova puis agrandie en 1957 par l’architecte vénitien Carlo Scarpa, tous les modèles originaux de ses œuvres en plâtre comprennent: monuments funéraires, statues, bas-reliefs et des modèles en terre cuite. A Possagno, il y a un temple conçu et construit par Canova en 1832, c’est l’église paroissiale de Possagno, à l’intérieur de laquelle est placée la tombe de l’artiste. Le retable du maître-autel est orné de l’illustration de la Déposition du Christ de la croix et rend hommage à l’art de Canova.