Quoi de Neuf

La Basilique de Saint-François d’Assise : Un des trésors de l’art religieux italien

Assise, dans la région de l’Ombrie, est un centre spirituel, artistique et touristique, dont l’identité est entremêlée avec la figure de Saint-François.

Assise, la ville de Saint-François

Assise s’érige sur le sommet d’une colline dans la Vallée Ombrienne. Dans cette petite ville, tout ramène à Saint François : c’est ici que la dépouille du saint est enterrée depuis 1230.

Le tissu urbain médiéval est plein de ruelles et de vues panoramiques qui vous laisseront émerveillés et qui s’intègrent parfaitement avec les œuvres d’art religieux de valeur inestimable.

La Basilique de St-François

La basilique de Saint-François est l’attraction principale d’Assise. Un patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000, elle a été bâtie pour accueillir les milliers de pèlerins, qui même aujourd’hui se rendent à Assise, poussés par une profonde dévotion.

La basilique est un des édifices de style gothique plus anciens en Italie, et elle est célèbre à travers le monde pour la splendeur de ses œuvres : les fresques de Cimabue, Giotto, Simone Martini et Pietro Lorenzetti.

Faits inusités sur la Basilique

La basilique de Saint-François est située sur une colline, sur un espace en forme irrégulière, recouvert de gazon. Avant la construction, la colline était appelée Colle dell’Inferno, « Colline de l’enfer », parce que c’était le site où on exécutait les sentences de mort. C’est seulement après la construction de la basilique que le nom de la colline a changé en Colle del Paradiso, « Colline du paradis ».

Édifié à partir de 1228, le sanctuaire est constitué de deux basiliques complémentaires, l’une sur l’autre : la basilique supérieure et la basilique inférieure. La première est de style roman lombard, la seconde de style gothique.