Quoi de Neuf

La province de Rieti, un voyage inattendu à travers la nature et la culture

Le Latium est la région de la Ville Éternelle de Rome, mais c’est aussi une région à découvrir et à redécouvrir. Pour cela, nous vous conseillons de dédier quelques jours pour découvrir les autres provinces de la région, en commencant avec Rieti.

Rieti

Autrefois appelée Reate, la ville de Rieti se dresse sur une petite colline surplombant une grande zone plate au pied du Mont Terminillo, traversée par la rivière Velino. La tradition historique définit Rieti comme Umbilicus Italiae (nombril de l’Italie). La ville, riche en vestiges historiques fascinants, est entourée d’un mur presque intact et est renommée partout dans le monde pour son vol à voile. Les visites du souterrain de Rieti sont particulièrement intéressantes. On retrouve près de Rieti quelques sanctuaires Franciscains importants, d’où le nom de Valle Santa.

La ville se présente comme une petite ville de grande tranquillité, mais dotée de quelques excellences qui la rendent intéressante, surtout si elle est insérée dans un parcours couvrant l’ensemble de sa province. L’importance du facteur religieux est remarquable, puisque la ville peut compter sur la présence de deux des quatre sanctuaires Franciscains, celui de Fonte Colombo et de La Foresta, et à proximité avec les deux autres, situés dans les municipalités avoisinantes de Greccio et de Poggio Bustone. En fait, de nombreux pèlerins arrivent dans la «vallée Sainte» pour retracer, avec le Voyage de François (Cammino di Francesco), les actes et les moments de la vie de Saint-François d’Assise.

Le centre historique de la ville est très caractéristique, placé sur une petite colline au bord de la vallée de Reate, protégé d’un côté par un mur d’origine médiévale, pour la plupart encore intact et bien préservé. Via Roma, l’une des plus active du centre, divise la ville dans les quartiers médiévaux de San Francesco, San Rufus, della Verdura et Santa Lucia.

Labro

Labro est un beau village médiéval entièrement rénové qui surplombe d’un côté le panorama du lac Piediluco, le long de la route qui relie Rieti à Terni, et de l’autre côté le massif du Mont Terminillo. Labro s’incline, avec sa forme d’éventail, sur une colline qui surplombe la vallée du Fuscello et sur le lac de Piediluco, tandis que derrière elle se dresse la chaîne de montagnes Terminillo. Le touriste, se promenant dans les rues sinueuses de Labro profitera de ces paysages de lacs et de montagnes, des fenêtres qui s’ouvrent soudainement entre les maisons en pierre et du belvédère situé ai sommet du village.

L’origine du nom est incertain: pour certains, il dériverait du latin « aper, aprum” – sanglier.  Selon une légende, la première forteresse de Labro a été construite par un patricien, monsieur De’Nobili, qui, à l’occasion d’un voyage de chasse, avait fait une promesse de construire un château à l’endroit où il abattrait  son premier sanglier.  Et presque en mémoire du fait, même aujourd’hui, le blason du pays porte l’image d’un sanglier sous un chêne.  Selon d’autres, et cela semble être l’hypothèse la plus probable, le nom Labro serait une dérivation de « lavabrum » qui signifie en latin « bain, bassin »: en raison de la proximité du village au lac Piediluco, dans le temps beaucoup plus étendu, sur le bord duquel le village viendrait à être dans les temps anciens.

Farfa et son Abbaye

Immergé au cœur de Sabina, à seulement 40 km de Rome, le splendide siège de la communauté bénédictine de Farfa est un véritable oasis de paix et de spiritualité. L’abbaye de Farfa, déclaré monument national en 1928, s’élève sur les pentes du Mont Acuziano, dans le silence mystique des boisés verts et des oliveraies. L’enchantement du paysage de Sabino est un cadre à un véritable joyau historique, artistique et architectural, où les vicissitudes de plus de quinze siècles d’histoire se sont succédés, donnant au monastère et au petit village étroit autour de ses murs, une fascination intemporelle.   Des visites guidées de l’abbaye sont offertes, qui mènent le visiteur aux lieux les plus importants du complexe: la splendide Basilique de Santa Maria, l’ancien Torre Campanaria, la bibliothèque d’État annexée au monument, riche en manuscrits anciens et incunables, les Cloîtres et le Musée archéologique, où les phases les plus marquantes de la vie de l’abbaye sont reconstituées.