• Culture

San Martino: une tradition célébrée dans les Abruzzes

Plusieurs légendes ont été racontées au fil du temps sur San Martino, le saint patron du vin dans la tradition des Abruzzes, célébré chaque année le 11 novembre, jour où de nouveaux vins sont découverts et dégustés.

Une légende populaire raconte que Martino était un ivrogne, qui à tous les soirs, arrivait tard et ivre à la maison. Une nuit d’orage à son retour, il décida de passer la nuit à dormir près d’un tonneau dans sa cave pour ne pas déranger sa femme qui était sur le point d’accoucher. Il faisait très froid et avait neigé comme jamais auparavant et le pauvre Martino a fini par mourir de froid, à côté du grand tonneau. Sa femme l’a trouvé le lendemain matin et a remarqué que de sa bouche avait germé une vigne qui avait fructifié des raisins et qui sont ensuite devenus du vin à l’intérieur du tonneau, qui était miraculeusement toujours plein. C’est pourquoi San Martino est le saint patron du vin et c’est ainsi qu’est né le proverbe populaire « À San Martino, chaque raisin doit devenir vin ».

Chaque année le 11 novembre, dans toute la région des Abruzzes, il y a de nombreux festivals, foires et rites traditionnels acclamant San Martino et ils ont tous un dénominateur commun : il est célébré avec du nouveau vin, des châtaignes et des produits de saison !

Saint-Martin est synonyme d’abondance et de générosité. Les repas du midi sont très riches, même dans les temps anciens, les tables étaient dressées avec des macaronis, du porc, de la dinde et la soi-disant « Cicerchiata », un dessert récurrent aujourd’hui pendant la période du carnaval préparé avec de la farine, des œufs, du sucre et de l’huile ou du beurre. Il était aussi coutume de taper des tonneaux le jour dédié au Saint. Dans la ville de Lanciano, un dicton commun est « N’zande Martine, si spìnele nove vote », qui se traduit par « À San Martino, le vin est tapé neuf fois ».

Le jour de la Saint-Martin, l’ambiance est joyeuse où les rires et les plaisanteries sont au premier plan. Dans la province de L’Aquila, il est de coutume de cacher sous un plateau en bois, des piles de son, autant qu’il y avait de membres de la famille, mettant du charbon ou des pièces de monnaie sous chacun. Ceux qui trouvent des pièces de monnaie reçoivent des applaudissements, ceux qui trouvent du charbon sont moqués.

Plus précisément, dans la ville de Campo di Giove à L’Aquila, on peut suivre un itinéraire gastronomique et viticole complet à travers les ruelles et les places du centre historique, pour découvrir les plats de la tradition locale combinés avec les vins représentatifs de la région entre anecdotes anciennes et coutumes traditionnelles.

À Controguerra, dans la province de Teramo, a lieu la Corsa di San Martino, un événement de course à pied le plus populaire auprès des habitants des Abruzzes, affichant une synergie d’esprit sportif, de plaisir, de tourisme, de culture et de gastronomie.

À Casoli, dans la province de Chieti, les Abruzzes célèbrent avec la procession de « le ciuocchele », de vieux pots d’étain et de pierres, traînés dans les rues du village, accompagnées de musique folklorique, de vin nouveau et de châtaignes grillées.

Parmi les autres festivals célèbres, il y a les événements la Fara San Martino, les Glories in Scanno et la Scampanacciata di San Martino qui, espérons-le, reviendront pour réjouir les cœurs des Abruzzes dans la nouvelle année.