• Régions
  • -Voyage

Entretien avec Enrico Parisi, producteur d’huile d’olive Dolce di Rossano

« Après une expérience de travail très significative pour moi, parmi les peuples indigènes des forêts d’Amérique latine, des favelas brésiliennes et des rencontres comme celle avec Pepe Mujica, ancien président de l’Uruguay, je suis retourné dans ma ville, Rossano, qui est la troisième plus grande du Calabre. »

« Dès mon retour, j’ai eu besoin de reprendre la tradition de l’huile d’olive de ma famille qui s’occupe de l’oléiculture depuis quatre générations, vendant en Italie et en Europe. Il y a plusieurs aspects qui rendent mon entreprise spéciale. En effet, nous produisons des huiles monovariétales issues d’un seul type d’olive et donc différentes des huiles d’olive extra vierge classiques, produites avec un mélange de différents cultivars d’olives. Nous travaillons pour toujours atteindre des niveaux de qualité d’huile plus élevés en nous spécialisant dans les huiles indigènes mono-variétales car elles préservent notre écosystème, protègent la biodiversité et augmentent le marché du travail local. Notre olive indigène est la « Dolce di Rossano » à partir de laquelle nous obtenons une huile fruitée au goût doux et délicat et nous a valu les plus hautes récompenses nationales et internationales. »

Entretien avec Enrico Parisi, producteur d'huile d'olive Dolce di Rossano - post interview enrico parisi

« J’ai créé une section de l’entreprise qui se traduit par « +le pétrole, nous cultivons la culture » qui se consacre à la mise en valeur du territoire en investissant une partie des revenus dans des projets de durabilité sociale et environnementale. Il y a plusieurs initiatives que nous menons, comme le potager social, démarré et géré avec des enfants handicapés. »

« Il y a de nombreuses raisons de visiter Rossano, en plus d’être un beau village calabrais très caractéristique, il possède un musée unique, le Diocésain et le Codex, dans lequel se trouve le précieux Codex Purpureus Rossanensis, un ancien manuscrit datant du 6ème siècle. Le musée a été reconnu par l’UNESCO en 2015. En tant qu’entreprise, nous avons décidé de soutenir la direction du musée en lançant des initiatives culturelles pour promouvoir le territoire. »

 » En plus de ce musée, le centre historique de Rossano regorge de monuments et d’églises à visiter dont la cathédrale Maria Santissima Achiropita, le monument architectural le plus important de la ville et l’église de San Nilo. »

Entretien avec Enrico Parisi, producteur d'huile d'olive Dolce di Rossano - post interview enrico parisi 2

Abonnez-vous à notre infolettre

Restez à jour sur nos nouveaux vignobles, nos offres exclusives et découvrez nos régions en vedette

© 2022 L'équipe de Voyagevinitalie.com Tous droits réservés.